Réseaux sociaux :

05 46 41 16 70

Christ Sauveur

Chapelle Saint-Louis

La chapelle de l’hôpital Saint-Louis 

Sur cet emplacement se trouvait « le prêche de la Ville Neuve », construit en 1630 pour remplacer le Grand temple de la place du Château [actuelle place de Verdun], confisqué aux protestants par le roi après le siège et devenu église catholique, puis cathédrale à partir de 1648.

Le temple de la Ville Neuve (dont l’actuelle rue du Prêche conserve seule le souvenir) fut démoli en mars 1685, six mois avant la révocation de l’édit de Nantes sur « ordre du lieutenant criminel de La Rochelle et du Parlement de Paris » sous prétexte que les pasteurs y avaient laissé entrer une relapse ( : personne qui, ayant abjuré, revient à sa religion première).

On s’interroge sur la provenance de la pierre ornée d’un écusson aux armes de France et de Navarre qui se trouve au-dessus de la porte d’entrée de la chapelle. Selon la tradition, cette pierre décorait auparavant la façade du temple de la Ville Neuve.

Edifiée en 1689 et 1690, la chapelle était le point central de l’établissement. Elle est inspirée de la chapelle du Collège des Jésuites comme le révèle l’architecture du fronton.

Le terrain appartenant aux protestants avait été été confisqué et le Temple de la Ville neuve fut détruit en 1685. La chapelle se trouve à la place de celui-ci.
Elle est d’inspiration jésuite, avec son fronton en accolade, et les pavillons d’entrée de l’hôpital lui sont accolés.

Le portail est surmonté d’une sobre rosace et entre celle-ci et son tympan brisé, on peut voir un écusson aux armes de France et de Navarre. Ce serait le seul vestige du temple détruit.


Elle est d’abord dédiée à saint-Louis puis au Sacré Cœur. A l’origine en 1673, elle se située dans la paroisse Notre Dame, c’est-à-dire dans l’enceinte de la ville alors que l’hôpital se construit sur le domaine du Plessis, extra muros. L’hôpital St-Louis déménagera en 1695 sur le site actuel. L’écu aux armes de France et de Navarre situé sur la façade de la chapelle proviendrait de la porte de prêche, détruit en 1685.

A cette époque, les soins sont confiés à des religieuses de l’ordre de la charité de Notre-Dame.

En 1715, l’Evêque de Champflour propose alors pour l’administration de l’hôpital, deux filles de la sagesse de l’institut créé par le Père de Montfort. L’aumônerie de l’hôpital fut assurée par des prêtres séculiers de 1692 à 1725 puis par les Pères Missionnaires de St Laurent de 1725 à 1792.

Les sœurs de la sagesse conservèrent la direction de l’hôpital jusqu’en 1793, année où elles furent chassées durant la révolution. Elles revinrent à la direction le 28 Frimaire de l’an 13, soit le 20 décembre 1804 suite à une pétition des citoyens rochelais.

La chapelle Saint Louis se situe rue Saint-Louis à La Rochelle.

 Images de petitpatrimoine.com