Réseaux sociaux :

05 17 26 74 43

Christ Sauveur

Messe de rentrée 25ème dimanche Ordinaire – Année B le 19 septembre 2021 à la cathédrale Saint-Louis

Au nom du Seigneur, nous sommes réunis ce matin. Nous voulons lui offrir cette année qui s’ouvre devant nous, pour la vivre en sa présence et fraternellement entre nous.

Cela, c’est comme chaque année, c’est un peu habituel !

Mais ce matin, l’Evangile nous avertit : « Attention, suivre le Christ vraiment c’est absolument renversant ! «

Si vous suivez le Christ, cette année vous risquez (ce n’est pas un risque) c’est une grâce : celle d’être à nouveau bousculé, étonné, et même émerveillé !

Car, enfin, vous avez entendu dans cet Evangile :
— « Le Fils de l’homme, le Christ est livré aux mains des hommes et meurt comme le dernier des derniers sur la croix ; et le 3ème jour après, il ressuscite. »
— et St Marc de signaler que les disciples ne comprenaient pas ses paroles.
— et St Paul de commenter auprès des corinthiens :
« Ce que l’œil n’a pas vu,
ce que l’oreille n’a pas entendu,
ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme,
ce que Dieu a préparé pour ceux dont il est aimé » (1 co2, 9).

Ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme.

Cette révélation nous rejoint dans ce Messie crucifié, folie pour les païens, scandale pour les juifs (1 Co 1)

Mais quelle splendeur !! Quelle sagesse nous est révélée dans ce mystère d’Amour trinitaire, qui non seulement s’ouvre à nous, mais se donne, de manière indépassable dans le Christ.

Comment ne pas être saisis…. ne pas être renversés intérieurement par ce Seigneur, comme St Paul, sur ce chemin de Damas.
— renversés non seulement dans nos approches trop humaines de Dieu
— renversés dans nos prétentions à avoir saisi, à connaître Jésus et à être installés spirituellement
— mais renversés aussi dans notre manière de vivre, dans nos priorités.

Certes, nous nous sommes mis en route à la suite du Christ, depuis des années. Mais tout de même, l’avez-vous bien entendu, dans cet Evangile ?
— le premier, pour Jésus, c’est le dernier celui qui sert
— le grand, c’est le petit, comme cet enfant placé par Jésus, au milieu de ses disciples Renversant !

Nous n’avons jamais fini de goûter la nouveauté de la vie, que nous ouvre et nous offre le Christ, le Seigneur, de goûter les fruits de l’Esprit à l’œuvre dans notre existence. Alors, laissons-nous faire par le Seigneur.

Renversant : ce mot, cette réalité, nous fait penser à un autre mot : celui de CONVERSION
Ce retournement intérieur vers le Seigneur, source de cette orientation nouvelle de notre existence avec de nouvelles priorités ?

Nous n’avons jamais fini de vivre cette belle et profonde expérience de foi avec le Seigneur. Nous n’avons jamais fini de devenir chrétiens.

En ce sens, la démarche synodale missionnaire veut être pour chacun un réel soutien ; d’autant plus que nous vivrons ce nouveau cheminement de conversion, ensemble.

Ce saisissement intérieur devant la splendeur du Mystère de Dieu, le don de son Amour, ne peut alors que susciter en nous, ce désir, cet élan, cette joie d’annoncer le Christ, à ceux tout proches et si nombreux, qui l’ignorent encore. Et aussi de trouver ensemble de nouvelles initiatives pour cette annonce, dans notre paroisse.

Oui toujours, il s’agit d’aller plus profond avec le Seigneur pour aller plus loin vers les autres, dans cette annonce du Christ.
Il n’y a pas d’autres chemins : – pour grandir dans cette liberté intérieure
– pour avoir cette assurance, quelles que soient les circonstances
– pour avoir cette audace et cette inventivité

Nous en aurons de nombreux témoignages lors du Congrès Mission, que nous aurons la très grande chance d’accueillir ici à La Rochelle, dans 15 jours :

Inscrivez-vous, il est encore temps !!

Oui, ce matin nous envisageons cette année qui s’ouvre devant nous, marquée par cette démarche synodale missionnaire.

Le Christ nous appelle ses amis.
Il nous choisit pour être ses témoins.
Il envoie notre communauté paroissiale.

Alors, pour vivre cela, la seule question qui vaille est celle-ci : laisserons-nous le Christ déployer sa grâce dans notre vie, cherchant et faisant sa volonté, accueillant sans crainte la nouveauté qu’elle suscite pour chacun et pour notre communauté paroissiale toute entière ?

Amen.

Père Bertrand Monnard

Homélie messe de rentrée 19 septembre 2021 à la cathédrale Saint-Louis

Next

Comments are closed.